à la découverte de Mélin

1 - la Place (ou la Strée)

Depuis 1284 jusqu'à la Révolution Française, Mélin bénéficia du statut de mairie particulière avec une Cour de Justice indépendante (en latin <mallum> peut-être à l'origine de <Mélin>). L'emblème de ce privilège, le pilori de la "strée", sous forme d'une colonne aux armes seigneuriales, se tenait sur cette place. Il fut abattu en 1793, trop représentatif de l'ancien régime. A sa place se dresse actuellement l'hommage de Mélin à ses combattants.

2 - la Ferme de la Place

Face au monument, la ferme avec son pignon à six gradins et pinacles, un très bel exemple de l'architecture traditionnelle du 17ème siècle. Le porche d'entrée est animé d'un portail en anse de panier, surmonté d'une fenêtre bombée, en méplat, datant de la seconde moitié du 18ème siècle.

3 - la Ferme du Tilleul

Engageons-nous dans la rue Maison du Bois, et découvrons sur la gauche, au n° 14, la Ferme du Tilleul. Cette vaste exploitation a un important passé. On peut affirmer qu'elle existait déjà en 1703, comme propriété de Silvius, seigneur de Gottechain. Suite à un incendie, elle a été reconstruite en 1734 et rajeunie au 19ème siècle. Les porcheries, faisant dos à la rue, sont ajourées d'une porte cintrée et de deux petites baies en oculus, encadrées de grès taillé, très originales.

Peu après la Ferme du Tilleul, empruntez à droite un petit chemin creux qui débouche dans la rue du Fond del' Mé, où vous pouvez admirer, en descendant vers la droite, quelques exemples de maisons traditionnelles.

4 - petites fermes et maisons traditionnelles

Vous pouvez admirer quelques exemples de maisons traditionnelles, de petites fermes, ainsi que des maisons de tailleurs de pierre et d'ouvriers agricoles, et des habitations actuelles tout en pierre de Gobertange.

Au carrefour de la rue Fond del' Mé et de la rue du Rivage, vous pouvez soit prendre à gauche, en montant dans les champs par la rue Croix Ste Barbe, soit en suivant la rue du Rivage en direction de St-Remy-Geest.

5 - le hameau de Gobertange

Gobertange, à la limite de St-Remy-Geest, est le hameau le plus important de Mélin, célèbre pour la pierre qui y est exploitée depuis bien longtemps. Ce calcaire gréseux porte le même nom que le hameau.

Rue de Gobertange, un arrêt s'impose à hauteur du n° 39, à la Chapelle Ste Marie-Madeleine.

6 - la Chapelle Ste Marie-Madeleine

Déjà en 1471 existait en cet endroit une chapelle dédiée à Ste Marie-Madeleine. Le seul vestige de celle-ci est la fenêtre trilobée qui surmonte la porte d'entrée. Reconstruite en 1856, aux frais des habitants du hameau, elle sera une nouvelle fois restaurée en 1974.

 

En descendant la rue Champ des Fosses, face à la chapelle, vous rejoignez le cours du Gobertange. En le longeant par la rue du Ruisseau, vous découvrirez un ensemble très harmonieux de constructions (7) massées près du petit pont qui vous ramène vers la rue du Rivage. Celle-ci remonte vers votre point de départ, d'où vous pouvez vous diriger vers l'église, en remarquant au passage la Cense du Seigneur.

8 - la Cense du Seigneur

En 1530, l'endroit est désigné officiellement sous le vocable de Cense Risbais ou Cense du Seigneur. Autrefois, un château à tourelles était attenant aux bâtiments toujours présents, entouré de magnifiques jardins. Le logis, de plan carré, de quatre travées sur deux niveaux tout en pierre de taille de Gobertange, marque une ordonnance Renaissance du 16ème siècle, ou de la première moitié du 17ème siècle.

Les fenêtres à croisées plus trapues, du second niveau, témoignent de cette ancienneté. Au printemps s'y tient chaque année la foire des plantes et des jardins.

9 - l'église

Sur une éminence qui domine Mélin (107 m, par rapport au niveau de la mer), l'église de Mélin profile sa masse imposante. Dédiée à Notre-Dame de la Visitation, elle faisait déjà partie du patrimoine de Saint-Guibert, fondateur de l'abbaye de Gembloux, qui, en 946, a fait don de tous ses biens à la communauté. De style néoclassique, elle date de 1780, comme le prouve le millésime inscrit sur le plafond, au-dessus du jubé.

L'autel principal, de style Louis XV, est surmonté d'une peinture sur bois, de Léon Herbot, datée de 1874, représentant Saint-Dominique recevant le rosaire des mains de la Vierge. Une élégante boiserie Louis XVI revêt entièrement le choeur, exécutée en 1788 par l'artiste tirlemontois A.J. Gillis. L'orgue, construit en 1616, classé monument historique, est l'un des plus anciens du Brabant wallon.

10 - le presbytère (à gauche de l'église)

De type traditionnel, il comporte un corps de logis ainsi qu'une aile en retour pour les communs. Une élégante porte Louis XIV, en plein cintre, surmontée d'un lamier et d'un oeil de boeuf encadré de deux volutes, constitue le seul ornement que comporte cette façade d'une grande élégance.

les autres ballades proposées

la promenade des Censes (8,5 Kms)

La "Promenade des Censes" vous mènera vers le nord du village par la rue de Sclimpré, jusque Wahenge et retour vers l'ouest par Sart-Mélin et le Bastia. Vous pourrez découvrir les magnifiques censes (la ferme de la Place, la ferme du Tilleul, la ferme de Wahenge, la ferme d'Awans et la Cense du Seigneur).

 

voir le plan

la promenade de la Gobertange (13,5 Kms)

La "Promenade de la Gobertange" vous mènera vers l'est jusqu'à Jodoigne, et retour par le sud du village. Par leurs vieilles rues pavées, vous traverserez Gobertange et Saint-Rémy-Geest (on prononce Gé), les vieux quartiers de Jodoigne. Le superbe point de vue de Hussompont vous fait découvrir Chebais et sa ferme. Au retour, la ferme de la Hesserée fermera cette magnifique promenade.

 

voir le plan

 

l'actu

Consultez les prochains événements dans notre

beau village !

newsletter

Vous souhaitez être informé de nos diverses activités?

Merci de compléter le formulaire en annexe et de nous le transmettre.

ce qu'en disent les médias

la météo à Mélin
la météo à Mélin